La nouvelle étude du CIM est enfin sortie!

La dernière étude du CIM datait de 2015. Une nouvelle analyse du comportement des consommateurs de médias devait paraître au mois de mars dernier… Elle vient seulement de paraître. Basée sur une toute nouvelle méthodologie, elle rend impossibles les comparaisons avec le passé.

Le sondage indique néanmoins que le Belge reste un grand consommateur d’informations. Les « newsbrands » (journaux d’information en version papier ou numérique) touchent quotidiennement 5.464.160 Belges, soit 56% de la population âgée de 12 ans et plus. L’audience totale, qui comptabilise également le lecteurs occasionnels, s’élève même à 7,9 millions de lecteurs, soit 81% de la population.

Le CIM constate un changement dans les comportements de lecture, avec un glissement du papier vers le numérique. Si la majorité des lecteurs (58%) cumule la lecture d’une version papier et d’une version digitale complémentaire, 19% des lecteurs s’informent désormais uniquement via le web et ne lisent que l’actualité chaude. Enfin, 23% des lecteurs cumulent ces deux types de lecture.

En Belgique francophone, Sudpresse est le média le plus lu avec une audience totale (« total brand ») de 656.702 lecteurs. Le Soir et L’Avenir suivent avec respectivement 556.443 et 539.515 lecteurs, devant la DH (535.185) qui dispose néanmoins du site internet le plus consulté. La Libre et L’Echo ferment ce classement avec respectivement 301.685 et 72.003 lecteurs.

En Flandre, Het Laatste Nieuws reste le leader incontesté avec un peu plus de deux millions de lecteurs, suivi par Het Nieuwsblad et son audience de près d’1,5 millions de lecteurs. Les autres journaux restent largement sous la barre du million de lecteurs: De Standaard complète le top 3 avec 650.298 lecteurs, suivi de Gazet van Antwerpen (567.102), Het Belang van Limburg (514.158), De Morgen (402.394) et De Tijd (186.796).

Enfin, Metro, le quotidien gratuit disponible en français et en néerlandais revendique 3.309.700 lecteurs.

Les enseignements de l’étude CIM selon Space

Space a malgré tout osé la comparaison des audiences dernières périodes “Brand” des différents segments presse, entre cette livraison CIM et la précédente (2015). Il ressort que la presse quotidienne néerlandophone est la seule à afficher un indice positif (+2%), alors que tous les autres types de publication accusent des chutes d’audience parfois sévères : -12% pour les journaux francophones, autant pour les magazines néerlandophones et -17% pour les magazines francophones. Au niveau des périodiques dans l’ensemble, et à l’exception des mensuels et des bimensuels (-7%), tous les autres segments affichent également des reculs à deux chiffres : -19% pour les hebdos, -17% pour les gratuits et -11% pour les suppléments des quotidiens.

« Mais cette régression est-elle totalement une surprise ? », s’interroge Space.  Pas vraiment : « Les données du SPF Economie sur les budgets des ménages nous annonçaient en tout cas une baisse sensible des achats de titres de presse dans les dépenses des Belges au cours des dernières années. Il n’est donc pas exclu que l’étude d’audience traduise cette évolution, malheureusement peu positive pour la presse de notre pays », conclut l’agence média.

Source: Belga, Mediaspecs et mm.be