RMB identifie 5 types de consommateurs médias

Suite à son étude MediaXperience, publiée en mai dernier, la régie RMB continue de mettre à jour les grandes tendances relevées, et publie un dossier consacré à la typologie des consommateurs médias. La régie identifie ainsi cinq grands comportements individuels au sein de la population belge.

Parmi ces groupes, quatre se caractérisent par un média dominant, là où le dernier cluster affiche un meilleur équilibre dans l’utilisation des différents médias et se distingue principalement via les modes récents de consommation. Voici la typologie proposée par RMB:

Les TV Addicts (33% de la population) qui consacrent 59% de leur budget temps média au petit écran (contre 34% pour la moyenne de la population). Ils sont attachés aux grandes chaînes de référence et préfèrent les équipements traditionnels ; leur durée de consommation média est inférieure à la moyenne de la population ; ils affichent un âge moyen de 43 ans, se recrutent davantage chez les femmes et sont plus nombreux en Wallonie qu’en Flandre.

Les Radio Partners (23% de la population). La radio est leur média préféré et leur durée d’écoute quotidienne grimpe jusqu’à 6 heures par jour (contre 2 heures pour la moyenne) ; ils sont fidèles aux grandes stations et privilégient les lecteurs classiques ; leur âge moyen est de 46 ans, ils rassemblent autant d’hommes que de femmes et sont mieux représentés en Flandre.

Les Web Lovers (19% de la population). L’Internet à haute fréquence domine leur consommation média : 86% d’entre eux se connectent à l’Internet plusieurs fois par jour (contre 78% pour la moyenne) ; grands adeptes des moteurs de recherche et des réseaux sociaux,  ils font un usage intensif du PC qu’ils préfèrent aux nouveaux supports. Leur durée de consommation média avoisine celle de la population. Leur âge moyen est de 36 ans, ils présentent un profil plus masculin et plus francophone.

Les Video Gluttons (15% de la population). Ils regardent un peu de tout, même si la vidéo domine leur consommation média : le temps passé devant des images animées se répartit à raison de 55% de volume TV (contre 72% pour la moyenne), 17% de VOD (contre 14%), 17% de vidéo online (contre 7%), 10% de vidéos téléchargées (contre 5%) et 2% de DVD/Blu-Ray (contre 1%). Ils sont autant adeptes des chaînes TV que des marques émergentes (Netflix, Youtube, etc.). Ce sont des fans des nouveaux modes de consommation en ligne et leur durée de consommation média est proche de la moyenne. Âgés de 36 ans en moyenne, ils sont plus nombreux parmi les hommes et parmi les habitants de Flandre.

Les Novators (10% de la population). Ils consomment les médias autrement et affichent le meilleur équilibre entre les divers médias consommés ; ce sont de fervents adeptes des moyens de consommation récents : 32% de VOD (contre 14% pour la moyenne), 13% de vidéo online (contre 7%) et 10% de téléchargements (contre 5%). Leur consommation de contenus audio passe à 32% par l’online (contre 10%), 26% par les services de streaming (contre 9%) et à 15% par les téléchargements (contre 7%). Ils sont très attirés par les marques émergentes et sont aussi les mieux équipés en tablette et en smartphone. Leur durée de consommation média est proche de la moyenne. Âgés en moyenne de 29 ans, ils sont principalement issus des groupes aisés de la population, regroupent autant d’hommes que de femmes mais se recensent davantage au sein de la population francophone.

Pour RMB, les deux premiers clusters illustrent la tendance des Belges à privilégier les grands médias de référence que sont la télévision et la radio. « En dépit de la progression de la pénétration des nouveaux équipements et du déploiement des modes alternatifs d’utilisation des médias, les individus hautement concernés par les nouvelles pratiques médias, constituent le groupe de consommateurs le moins important en nombre d’individus. »

Source: mm.be et MediaXperience